Johanna Dorso

Johanna Dorso, professeur de chant

Née dans une famille de musiciens, mère chanteuse et père batteur, Johanna a suivi un cursus au Conservatoire de Musique et de danse de Châteauroux.

À 16 ans, elle chantait du rock en groupe et du jazz fusion en duo ; à 20 ans, c'était plutôt de la musique black américaine ; à 25 ans, de la variété dans de grands orchestres toulousains, puis elle est revenue aux sources : le jazz,
la soul et le funk, dans lesquels elle se sent vraiment très à l'aise.

Parallèlement, Johanna suit des études supérieures en école de commerce, mais s'est vite rendue compte que la musique était sa voie. Elle entame donc une reconversion en suivant le cycle professionnel de Music Halles à
Toulouse, une formation technique et théorique en classique, jazz, musique du monde et contemporain.

Johanna a créé il y a 15 ans le duo Anadjoh : « toute la musique black américaine des années 30 à nos jours » spécialisé en soirées privées, grâce auxquelles elle a affirmé son travail scénique et son interaction avec le public.
Elle s’est également formée en sophrologie, psychologie de la voix, réajustement vocal et travail orthophonique, pour acquérir le niveau qu'elle souhaitait afin de transmettre au mieux son savoir.

Ce qui lui plait dans la voix, c'est d'en analyser le fonctionnement afin d'aider le chanteur à évoluer rapidement. Plus le chanteur est conscient de ses forces et de ses faiblesses, plus il peut avancer.

Johanna vit depuis 15 ans de cette richesse qu'est la scène et la transmission.
Pavarrotti disait : « La partition est une chose, le chant en est une autre. Ce qu'il faut, c'est avoir la musique en tête et la chanter avec le corps. »